Close
  • Français
  • English

[The New York Times] Des hackers Chinois ont infiltré les réseaux du gouvernement américain en mars 2014.

En mars 2014, des hackers Chinois ont réussi à s’introduire dans différents systèmes du gouvernement américain, dont les bases de données de l’Office of Personnel Management, révélant ainsi des informations sur les employés fédéraux de l’Etat.

Aucune information ne permet cependant de considérer que les hackers chinois travaillent actuellement pour le gouvernement de Pékin.

Les attaques contre le service de l’Office of Personnel Management sont récurrentes de la part de la Chine, mais un nombre infime de ces attaques parviennent à percer les mesures de protection américaines.

Les informations sur ces tentatives parviennent tardivement, car les auteurs ne prennent pas le risque de dévoiler leurs méthodes et leurs objectifs.

Source: The New York Times