Close
  • Français
  • English

[The Guardian] Cameron défend Huawei alors que les sénateurs américains reculent

Le Premier ministre britannique David Cameron a dû défendre la décision de laisser l’équipementier télécom chinois Huawei construire une part importante des infrastructures télécoms du pays. Alors que l’Australie, le Canada et les Etats-Unis empêchent l’achat de matériel télécom chinois dans de nombreux secteurs économiques ainsi que dans les administrations, le Royaume-Uni a maintenu une politique plus ouverte envers la Chine. Ces réserves concernant les équipementiers télécoms chinois – principalement Huawei et ZTE – sont liées à des accusations d’espionnage que ces entreprises feraient pour le compte du gouvernement chinois.

Source: The Guardian