Close
  • Français
  • English

[Reuters] La résolution anti-espionnage des Nations Unies revue pour gagner le soutien américain et britannique

La draft resolution menée par l’Allemagne et le Brésil, qui qualifie la surveillance et l’interception massive des communication de “violation des Droits de l’Homme”, a revu ses ambitions à la baisse pour gagner le soutien américain et britannique. Elle ne mentionne plus que “l’impact négatif […] que la surveillance peut avoir sur les Droits de l’Homme”. Depuis la proposition de la draft resolution par l’Allemagne et le Brésil, les diplomaties américaines et britanniques avaient manœuvré pour empêcher son adoption en l’état par le troisième comité de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Source: Reuters