Close
  • Français
  • English

05/04/2019L’Europe est-elle bien préparée pour la révolution cloud ? Par Tobias Höllwarth

Quels sont les principaux bénéfices du cloud pour les entreprises européennes ?

L’économie européenne repose essentiellement sur des petites et moyennes entreprises. 99.9% des entreprises européennes comptent moins de 250 employés et 92% en ont moins de 10. Ce qui signifie que la richesse de notre continent dépend de relativement petites entreprises qui, ensemble, doivent être capables de créer suffisamment de valeur, de revenus fiscaux et d’emplois, pour préserver notre mode de vie européen.

Les services du cloud participent d’une révolution technologique qui a déjà changé de nombreux aspects de notre vie et qui va continuer à changer dans l’avenir la façon dont nous distribuons, nous possédons et nous communiquons. Les services informatiques sont devenus une pièce essentielle des moyens de production des entreprises. Plus important encore, ces moyens de production opérationnels ne sont maintenant plus seulement à la disposition de grandes entreprises à gros capitaux. Le cloud permet au contraire à tout type d’entreprise, même les petites start-ups, d’accéder rapidement et facilement à ce nouveau facteur de production d’une disponibilité pratiquement illimitée. Cela change fondamentalement l’environnement concurrentiel et permet aux entreprises, même petites ou moyennes, de se poser en concurrents significatifs dans de nombreux secteurs d’activité.

En résumé, le cloud offre aux entreprises européennes de formidables avantages en termes de croissance et de concurrence qui sont encore souvent sous-estimés, ou même ignorés.

 

L’Europe est-elle prête pour le Cloud ?

Le Cloud est actuellement dominé par un très petit nombre d’acteurs mondiaux très influents qui offrent de très bons services mais sont en position d’oligopoles et contrôlent donc le marché. Les PME manquent généralement de ressources humaines pour s’attaquer aux énormes défis que représentent l’introduction et l’utilisation de technologies nouvelles et complexes. Mais si nous acceptons que les petites et moyennes entreprises soient exclues de développements technologiques si fondamentaux, il faut aussi être bien conscient que ce choix aura un effet significatif sur la prospérité de l’Europe.

Les multiples défis posés par la révolution Cloud concernent à la fois le choix des services Cloud, mais aussi leur intégration et leur fonctionnement. Les enjeux de la gestion de service dans un environnement hétérogène dans lequel interviennent de très nombreux fournisseurs n’exige pas seulement de pouvoir compter sur des spécialistes de la sécurité informatique, mais aussi sur des experts dans les domaines juridiques, de la protection des données personnelles, de l’exploitation des data centers, de la qualité des processus opérationnels, et de beaucoup d’autres aspects.

Annoncé de longue date, le manque de spécialistes est en train de devenir une réalité et une pierre d’achoppement pour le développement et la croissance économique. Les systèmes éducatifs n’ont pas encore été adaptés de manière adéquate, et un cadre fiscal et réglementaire européen dédié se fait toujours attendre. Néanmoins, en tant qu’Européen, je peux au moins dire fièrement que le ‘Règlement Général sur la Protection des Données’ constitue un jalon important sur la voie d’une transformation numérique cohérente.  Le RGPD, c’est ‘l’Europe dans ce qu’elle a de meilleur’.

Qu’est ce qui caractérise un bon fournisseur de services du Cloud ?

En plus de proposer une offre de services pertinente à des prix attrayants, un bon fournisseur de cloud doit offrir un maximum de transparence sur tous les volets essentiels de la fourniture de ses services.

Un fournisseur de services Cloud digne de confiance doit ainsi pouvoir communiquer et apporter des garanties de transparence sur le type et la qualité des services fournis, les partenaires impliqués, les mesures de sauvegarde, la sécurité, la protection des données personnelles, et le respect de la législation. Ce sont ces garanties qui créent la confiance.

On peut d’ailleurs considérer que se contenter de fournir une certification ISO et essayer de la faire passer pour la preuve que toutes les garanties ont été fournies de façon transparente et fiable est exactement contraire de ce qu’il faut faire et constitue une tromperie délibérée du client.

 

 

Le Dr Tobias Höllwarth est Président de EuroCloud Europe (eurocloud.org), Directeur du programme StarAudit (staraudit.org) et est à la tête d’un réseau européen de juristes en informatique cloudprivacycheck.eu/who/. Il est membre du conseil consultatif du FIC.