Close
  • Français
  • English

[LeMonde] Contre l’espionnage américain, Brésil et Europe veulent leur câble sous-marin

La construction d’un nouveau câble sous-marin entre Lisbonne au Portugal et Fortaleza au Brésil a été décidée lors du septième sommet UE-Brésil organisé à Bruxelles ce lundi 24 février 2014. Financé par des fonds européens et brésiliens, le câble sera placé d’ici 2015 grâce à un partenariat entre l’entreprise brésilienne de télécommunication Telebras et l’espagnol IslaLink Submarine Câbles.

Depuis les révélations sur l’espionnage de la National Security Agency, le Brésil et plusieurs pays européens ont vivement condamné les pratiques américaines et cherché des solutions pour les éviter. Suite à la révélation de la mise sur écoute du téléphone de la présidente brésilienne Dilma Rousseff et de l’espionnage de l’entreprise pétrolière Petrobras, le Brésil a renouvelé sa volonté de construire des câbles ne passant pas par le territoire américain. En Europe, la chancelière allemande Angela Merkel avait proposé, avec le Brésil, une résolution aux Nations Unies qualifiant les programmes de surveillance de masse de la NSA de « violation des droits de l’homme et des libertés ». La semaine dernière, elle s’était également prononcée en faveur d’un Internet européen afin de se soustraire à l’espionnage américain.

Source: Le Monde