Close
  • Français
  • English

Le site mobile du « Washington Post » très brièvement piraté par l’armée électronique syrienne

Le site mobile du Washington Post a été piraté jeudi soir par un ou plusieurs pirates se revendiquant de l’Armée électronique syrienne toujours loyale au régime de Bachar Al-Assad.

A chaque connexion que les lecteurs établissaient avec le site, ils voyaient s’afficher des messages signés par l’armée électronique syrienne dans une série de fenêtres se superposant au site. Le message affiché était le suivant: “Vous avez été piraté par l’armée électronique syrienne, le gouvernement américain entraîne les terroristes pour qu’ils tuent plus de Syriens. L’Arabie saoudite et ses alliés tuent des milliers de Yéménites tous les jours. Les médias mentent tout le temps”.

Selon le quotidien américain, les hackers auraient profité d’une faille contenue dans le code appartenant à un prestataire. Seul le site mobile a été touché par cette attaque. À ce jour, plusieurs médias ont déjà été attaqués par l’armée électronique syrienne comme Le Monde et le New York Times.

Source : Le Monde