Close
  • Français
  • English

[Le Huffington Post] Le continuum défense-sécurité exige une coopération étroite entre les acteurs régaliens, civils, militaires et les acteurs privés

Tout en saluant les avancées de la France dans le Livre Blanc de 2013 et dans la Loi de Programmation Militaire, le général Watin Augouard (2S)insiste sur la nécessité de coopération entre les acteurs régaliens de l’Etat mais aussi avec le secteur privé. Cette coopération doit, entre autres, favoriser l’émergence de géants – sinon français – au moins européens, qui permettront à la France de ne pas être une “colonie numérique” mais une nation souveraine dans le cyberespace. A titre d’exemple, la Gendarmerie Nationale s’est mobilisée dès les années 80 sur les questions de cybercriminalité, et a mis en place un réseau, N’TECH, fort aujourd’hui de plus de 1000 gendarmes et renforcé par des réservistes opérationnels et citoyens. Le général insiste sur le fait que la cybercriminalité contre laquelle lutte la Gendarmerie Nationale doit être vue comme partie intégrante de la “cyber posture” nationale, et que tous les acteurs nationaux contribuent dans à la cyber sécurité sur le territoire français.

Source: Le Huffington Post