Close
  • Français
  • English

[Foreign Policy] Le jumeau secret de Stuxnet

Une équipe d’ingénieurs a révélé, après deux ans de recherche, qu’il existe deux versions de Stuxnet qui ont toutes les deux été utilisées à Natanz. La première avait pour objectif premier la furtivité et agissait au niveau des panneaux de contrôle afin de fragiliser les infrastructures de la centrale en échappant à l’œil des ingénieurs. Cette première version limitait intentionnellement les dégâts qu’elle causait afin de rester furtive : les ingénieurs estiment que 50% des budgets de développement de cette cyber arme étaient dédiés à la furtivité. La seconde version de Stuxnet, qui fut découverte, a été infiltrée dans la centrale de Natanz en 2009 et répondait à des objectifs différents. Elle était en effet programmée pour causer des dommages importants, au détriment de sa furtivité. Il est possible de voir à travers cette évolution deux conceptions de l’utilité des “cyber armes”, d’abord expérimentale et furtive puis, lorsque l’efficacité est avérée, destructrice et capable de montrer au monde l’avance américaine en la matière.

Source: Foreign Policy