Close
  • Français
  • English

05/03/2020FIC 2021 : pour édifier un espace numérique ‘bien commun’ (par le Général d’armée (2S) Watin-Augouard, Fondateur du FIC)

Le 12eme FIC vient de s’achever. Avec plus de 12.500 visiteurs venant de 110 pays et 450 exposants, sa fréquentation atteint un record ! Chaque année, sa croissance témoigne de la pertinence des choix opérés et de l’intérêt croissant porté par les acteurs publics et privés à la cybersécurité.

Ce Forum a été conforme à sa vocation : rassembler dans un même espace une offre de solutions de cybersécurité toujours plus innovante et un échange particulièrement riche sur les enjeux de la transformation numérique.

Ce succès est collectif ! Il est à mettre au crédit d’une équipe, « la team FIC », jeune et dynamique, animée par la volonté de toujours se dépasser. Je la remercie tout particulièrement et lui redis ma fierté et mon bonheur de travailler à ses côtés.

Mais le succès nous le devons aussi aux partenaires sans lesquels le FIC ne pourrait exister. Ils contribuent à la forme et au fond avec une fidélité chaque année renouvelée. J’adresse des remerciements particuliers aux organisateurs d’ID Forum et de CORIIN qui nous ont fait confiance et prennent désormais toute leur place au sein de notre événement.

Chaque participant a aussi sa part de succès. Le FIC c’est un état d’esprit, une certaine manière – souvent conviviale – de se retrouver pour partager, proposer, présenter ses idées au sein d’une « communauté des gens du cyber » qui transcende les origines, les âges, les cultures. Cette année beaucoup ont témoigné de la bienveillance des échanges, de la touche d’humanité que l’on pouvait mesurer. Sans doute était-ce lié au thème « replacer l’humain au cœur de la cybersécurité », mais c’est sans doute la manifestation de « l’esprit FIC » qui se forge au fil des ans et qui fait son originalité, son identité.

A peine les lumières sont-elles éteintes que nous imaginons le futur. Le FIC 2021 est à construire, en tenant compte de vos remarques, de vos suggestions, de vos attentes. Il s’ouvrira davantage sur l’Europe, notre espace de souveraineté, comme l’indique l’intérêt croissant des institutions européennes pour ce qui devient le premier événement européen du genre. Il confortera l’édification d’un espace numérique ‘bien commun’. Les jeunes en formation (ingénieurs, master, etc.) y trouveront des opportunités accrues d’orientation professionnelle, car le FIC doit contribuer au challenge RH qui se manifeste déjà aujourd’hui avec un déficit de ressources humaines inquiétant pour l’avenir de nos entreprises, de la recherche. N’oublions pas qu’il n’y a pas de cybersécurité sans des hommes et des femmes convaincus qu’il y a dans les institutions régaliennes, dans les administrations et au sein du secteur privé des voies d’avenir.

Le FIC 2020 laisse la place aux Observatoires FIC, aux Agor@s parlementaires FIC et aux rencontres ID-Forum/FIC qui vont entretenir la flamme jusqu’à l’année prochaine. Merci de rester avec nous ! merci d’inscrire à vos agendas les 19, 20 et 21 janvier 2021 pour des retrouvailles encore plus intenses et plus chaleureuses.

Général d’armée (2S) Watin-Augouard
Fondateur du FIC