Close
  • Français
  • English

Vers une souveraineté numérique européenne

23/12/2019

(par la DG Connect, Commission européenne)

« (…) la cybersécurité et la numérisation sont les deux faces de la même médaille. C’est pour cela que la cybersécurité est une priorité absolue. Pour assurer la compétitivité des entreprises  européennes nous devons avoir des exigences de sécurité rigoureuses et une approche européenne unifiée (…) » Ursula Von Der Leyen, Présidente de la Commission Européenne, novembre 2019.

L’avenir de la prospérité, du développement durable et de la démocratie dans l’UE dépendra largement de la façon dont les technologies numériques, les IoT, l’IA, le cloud et la 5G seront mis en œuvre. Nous devons nous assurer que la transformation numérique de notre société et de nos industries se développe avec succès pour construire une UE prospère, fiable et centrée sur l’humain, c’est-à-dire conforme aux aspirations de chaque citoyen.

C’est pourquoi l’UE met en place une politique qui garantira notre souveraineté numérique et fera profiter des bénéfices de la technologie tous les domaines d’intérêt public, de la santé à la mobilité, de l’éducation à la sécurité. La pré-condition pour atteindre cet objectif ambitieux c’est que les responsables politiques, les citoyens et les entreprises coopèrent pour garantir un niveau de cybersécurité extrêmement élevé.

L’UE a été active : en 2016, elle a adopté un cadre légal pour aider les Etats membres à se préparer aux problèmes de cybersécurité. Les Etats membres peuvent maintenant s’appuyer sur des mécanismes solides qui permettront une coopération en matière de cybersécurité rapide et efficace dans toute l’Union.

L’UE a adopté quatre mesures législatives pour promouvoir la coopération entre les Etats membres, les infrastructures critiques, les entreprises et les citoyens pour accroître le niveau de cybersécurité et créer une culture de résilience dans toute l’UE. Ce sont les directives  NIS,  la “Loi sur la cybersécurité” la “Recommandation de la Commission sur la réponse coordonnée aux incidents et crises de cybersécurité à grande échelle” et la “Recommandation de la Commission sur la cybersécurité des réseaux 5G”.

Ces mesures renforceront de plus notre protection contre les attaques d’acteurs malveillants et aideront le travail en cours destiné à accroître les capacités européennes à réduire les risque cyber.

La Commission a proposé, par l’intermédiaire de ses futurs Programme “Horizon Europe” et “Programme Numérique Européen”, d’injecter près de 3 milliards d’euros dans la poursuite de la recherche, de l’infrastructure et du déploiement de ces nouvelles technologies dans les Etats membres en investissant, par exemple, dans des projets pilotes de grande ampleur.

Les Etats membres et la Commission vont coopérer et investir ensemble, par l’intermédiaire d’un nouvel organisme, le futur “Réseau de centres de compétences et de capacités en cybersécurité” afin de développer les technologies innovantes en matière de cybersécurité qui permettront à l’Europe de mieux se protéger tout en bâtissant une véritable industrie de cybersécurité et en favorisant le développement des compétences et des savoirs nécessaires.

Nous sommes seulement aussi forts que notre maillon le plus faible. Nous devons poursuivre notre travail et promouvoir  l’innovation dans le domaine de la cybersécurité et des capacités les plus avancées, pour appuyer l’excellence technologique de l’UE, sa compétitivité et son autonomie numérique, pour le plus grand bénéfice de tous ses citoyens et toutes ses entreprises, dans un cyberespace ouvert, libre, stable et sécurisé.