Close
  • Français
  • English

Comment Google applique le « droit à l’oubli » en Europe

Lors d’une conférence organisée à Berlin, le juriste de Google chargé de la vie privée, Peter Fleischer, a fourni quelques informations concernant le dispositif mis en œuvre par le géant américain afin de répondre aux quelques 250 000 demandes qui lui ont été adressées depuis l’année dernière.

Ces dernières sont évaluées depuis le siège social européen de la société, c’est-à-dire à Dublin. Juristes et ingénieurs s’occupent des demandes les plus simples. Pour les cas les plus complexes, des juristes et des ingénieurs examinent également les demandes lors de réunions hebdomadaires à l’issue desquelles un vote est effectué.

Sur les 250 000 demandes s’appuyant sur le droit à l’oubli – dont un peu moins de 52 000 concernent la France, plus d’un million de liens étaient concernés et Google a décidé d’en maintenir 58%.

Source : Le Monde