Close
  • Français
  • English

Lutte anti-cybercriminalité

1. Je vous laisse vous présenter et nous expliquer en quoi vos fonctions vous amènent à travailler quotidiennement sur la cybersécurité. Je m’appelle Maarten Van Horenbeeck, je suis belge et membre du Conseil d’Administration du « Forum of incident reponse and security teams » (FIRST), une association internationale qui regroupe les services de sécurité  de plus de 500…

En savoir plus

Par le Général Watin Augouard, FIC Le 2 juillet, lors d’une conférence de presse conjointe d’Europol et d’Eurojust, la gendarmerie nationale et la police néerlandaise ont annoncé avoir mis un terme à l’action de réseaux criminels grâce à la « neutralisation » du chiffrement de bout en bout du réseau téléphonique EncroChat que ces derniers utilisaient. Au-delà…

En savoir plus

Le piratage de l’AP-HP à Paris, en plein épisode de coronavirus, rappelle l’une des lois les plus âpres de la cybercriminalité : comme dans la nature, les cyberattaquants privilégient toujours le maillon le plus faible ou le plus fragile. Or, si ces crimes alimentent l’imaginaire du cyberdélinquant à la capuche, nos responsables politiques feraient bien…

En savoir plus

Par Sébastien JAQUIER, Responsable Adjoint à l’ILCE (Institut de lutte contre la criminalité économique de la Haute école de gestion Arc, HES-SO, Haute école de Suisse occidentale), Lors du FORUM INTERNATIONAL DE LA CYBERSÉCURITÉ, 28-30 janvier 2020 – LILLE / FRANCE.   Une révolution aux résultats difficilement prédictibles La digitalisation n’est pas un phénomène de…

En savoir plus

Qu’est-ce que les rançongiciels ? Ce sont des logiciels malveillants, c’est-à-dire des virus informatiques. Concrètement, les virus bloquent l’accès aux systèmes d’information ou aux données sur l’ordinateur ou le serveur de la victime, avant de lui réclamer le paiement d’une rançon, en échange du déblocage, lequel n’est jamais garanti.   Qui concernent-ils ? Les rançongiciels touchent de…

En savoir plus

La neutralisation d’un botnet de plus de 1.260.000 ordinateurs « zombies » a fait l’actualité ces derniers jours. Ce réseau permettait, en utilisant le virus Retadup, de « voler » des données personnelles (notamment médicales), de détourner de la puissance de calcul pour miner des cryptoactifs (Monero), de lancer des campagnes de spam et d’opérer des attaques par déni…

En savoir plus