Close
  • Français
  • English

Myriam Quemener

Un rapport issu d’un groupe de travail interministériel sur la cybercriminalité présidé par M. Marc Robert, procureur général près la Cour d’appel de Riom a été remis le 30 juin 2014 aux ministres de la Justice, de l’Intérieur, de l’Économie et des Finances et au ministre délégué chargé de l’Économie numérique, dans lequel cinquante-cinq propositions…

En savoir plus

Aujourd’hui, dans le cyberespace, il est aisé de vivre sous plusieurs identités pour se dissimuler, se réinventer dans une nouvelle forme : on parle alors de “pseudonymat”, ou d’anonymat sur le Web. L’internaute citoyen, mais aussi des cyberdélinquants, peuvent et pensent s’affranchir des obligations juridiques du monde réel, où ils sont enserrés dans des identifiants socles…

En savoir plus

Tel Janus, la toile mondiale donne accès à un monde de connaissances infinies et permet une véritable liberté d’expression désormais numérique. Cet aspect ne doit cependant pas occulter les dérives, les pressions et les infractions qui peuvent être constituées sur le Web et qu’il convient de combattre. L’actualité est riche en évènements prouvant que personne…

En savoir plus

Internet est désormais présent dans la plupart des affaires criminelles et, en particulier, en matière terroriste car le réseau facilite les échanges, le recrutement et la propagande. Les mouvements terroristes protègent avant tout leurs communications et les informations contenues sur leurs ordinateurs et chiffrent de plus en plus leurs échanges en utilisant des algorithmes forts…

En savoir plus