Close
  • Français
  • English

[Arstechnica] Le gouvernement chinois supposément lié à un groupe d’hackers prolifique surnommé “Putter Panda”

Crowdstrike a publié un rapport, lundi 9 juin, rapportant des faits de cyberespionnage de la part d’un groupe de hackers chinois nommé « Putter Panda » et travaillant supposément pour le gouvernement chinois. Les cibles de cette organisation sont les entreprises américaines et européennes opérant dans les secteurs d’activités spatiales et des satellites.

Le groupe s’infiltrait dans le réseau de ces entreprises à travers l’envoi d’emails comportant des pièces jointes compromises par des malwares. Une fois que le document attaché était ouvert par un employé les  hackers gagnaient le contrôle de l’ordinateur puis infiltraient le réseau interne de l’entreprise afin d’exfiltrer des informations sensibles.

Source: Arstechnica